Carte blanche à José-Manuel Goncalvès Parcours d’art contemporain dans l’espace public

Directeur du CENTQUATRE-PARIS, directeur artistique de deux Nuits blanches, directeur artistique et culturel du « Grand Paris Express », José-Manuel Gonçalvès aime à mêler les frontières de la création. Sa curiosité artistique le mène de l'art contemporain au street art en passant par le théâtre, la musique ou l’architecture. Pour l’inauguration de la LGV, au sein de la Saison culturelle, il a invité trois artistes aux esthétiques différentes qui ont en commun de développer un langage propre dans l’espace public en instaurant un puissant désir du « être ensemble ».

Inauguration le 1er juillet 2017 ANTONY GORMLEY – Another Time

L'homme est un paysage

Artiste majeur de la scène contemporaine, le sculpteur britannique articule son œuvre autour de la notion de corps comme lieu de mémoire et de transformation. Ses installations à grande échelle (Allotment, Critical Mass, Another Place, Domain Field, Inside Australia…), déployées dans le monde entier, explorent le corps individuel et collectif en lien avec l’espace environnant. Inspirées de la propre anatomie de l’artiste, 20 sculptures en bronze viennent rythmer la topographie du paysage bordelais et de son architecture, dessinant un parcours "fondu dans la ville", qui prend naissance dans l'espace emblématique de la gare. Perchées, enterrées ou disposées en des lieux et des espaces insolites, ces figures anthropomorphes soufflent de la poésie dans la ville. Cherchant l’intime plus que le spectaculaire, elles tracent un chemin de garde et d’observation, elles semblent nous dire que l’homme compose le paysage et nous rappellent, à l’instar de l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, qu’il en est aussi la mesure.

Antony Gormley

Télécharger la carte des parcours d'art contemporain

Inauguration le 30 juin 2017 MICHEL DE BROIN – Mille spéculations

Jour de fête

Né et vivant à Montréal, Michel de Broin approfondit depuis une vingtaine d’années une pratique artistique transdisciplinaire, en développant un vocabulaire visuel universellement reconnaissable qui détourne des objets et leurs usages. Installée à l’occasion du week-end inaugural de la LGV, Mille spéculations est une œuvre sous la forme d’une boule à facettes géante de 7,9 mètres de diamètre composée de mille miroirs, éclairés par de puissants faisceaux lumineux et suspendue à une grue dans le ciel de Bordeaux. Elle fait signal de la fin d’un chantier et de cette journée inaugurale sous la forme d’éclats lumineux qui font scintiller bien au delà de la gare. Lançant comme une invitation à danser à toute la ville. C’est sous ses auspices que se déroulera le grand concert inaugural rythmé par l’artiste iconique Wax Tailor et par des esthétiques pop, rock, électro, indé.

Michel de Broin

Inauguration le 23 septembre 2017 MICHEL DE BROIN – 160 LUX BDX

Trafik est un bureau de développement graphique et multimédia. Du papier au pixel, leurs réalisations s'inscrivent dans les champs culturels, institutionnels et industriels - à grande comme à petite échelle - sous la forme de documents imprimés, d'écrans, de projections, d'installations. A l’occasion de la saison paysages bordeaux 2017, Trafik augmente l’expérience du voyageur dans la ville par une sculpture sonore et lumineuse au code énigmatique de « 160 LUX BDX ». Aux rythmes des nouvelles destinations réelles et fictives, le public est par instants invité à créer ses propres images et à vivre une expérience cinétique. Le cinéma a créé ses premières images avec la ville et les transports. Trafik invente des séquences comme un court métrage d’anticipation en invitant à expérimenter la physique de voyage du futur. L’œuvre consiste alors en une sorte de tunnel à accélérer le temps, et laisse augurer le corps télétransporté comme dans un film où le futur serait déjà présent.

Oeuvre activée tous les jours de 20h à 1h. Borne interactive accessible du dimanche au mercredi.

Trafik

Ruedi BaurJosé-Manuel GonçalvèsHamid Ben MahiWax TailorMathilde MonnierMarc MinkowskiRichard LongLuzinterruptusCarabosseMarlene Monteiro FreitasBordeaux Open Air